Qu’est que Al Fiqh ?

Qu’est que Al Fiqh ?

La définition littéraire d’Al fiqhest la connaissance approfondie, détaillée et intelligente d’une chose et résultante d’une étude accrue et méthodique. Al fiqh alcharri est donc, la compréhension et l’acquisition des lois et règles qui constituent la Charia.

Les sources envers lesquelles un musulman, un étudiant en fiqh ou un faquih pour approfondir ces connaissances en jurisprudences sont :

Le coran : La parole divine et authentique

La sunna : Les paroles, les faits et actes et les approbations du prophète Mohammed.

Le consensus général : L’accord unanime des savants d’une époque concernant un fait contextuel.

L’analogie ou le raisonnement analogique : C’est le fait de transiter la sentence d’un cas existant dans les textes (coran et sunna) vers un nouveau cas en raison d’une cause commune.

Un musulman quelconque n’a pas l’obligation de connaître toutes les règles de jurisprudence. Cependant, il  doit distinguer entre le bien et le mal, entre le licite et l’illicite et entre ce qu’il peut résoudre tout seul et ce qui doit être traiter par des savants en fiqh.

Alahkams elkhams

La charia classe les actions humaines en cinq catégories. Ces catégories correspondent à cinq valeurs morales appeléesal-akhām al-khamsa:

  1. ce qui est prescrit, désigné sous le terme de fard (aussi dénommé obligatoire -wajib,muhattam- ou requis -lazim).
  2. ce qui est recommandé, désigné sous le terme demandub(aussi dénommé préférable -mustahabb- méritoire -fadila-ou désirable -marghub fih).
  3. ce qui est indifférent (mubâh).
  4. ce qui est blâmable désigné par le termemakrûh.
  5. ce qui est interdit désigné par le termeharam.

Elfatwa

La fatwa est un avis juridique donné par un spécialiste de loi religieuse sur une question particulière. En règle générale. Un spécialiste pouvant donner des fatwas est appelé un mufti. Différents muftis peuvent émettre des fatwas contradictoires. La fatwa est limitée à une période et un espace géographique, ou plutôt, un espace reconnaissant l’une des écoles d’interprétation. Ensuite, la fatwa pourra être confirmée, révisée, annulée voire totalement ignorée par d’autres écoles d’interprétation.

Al madahibes

Quatre grandes écoles (al madahibes) de la jurisprudence islamique se distinguent :

  1. L’école Malakite de l’imam Malik ibn Anass 93/179 Hégire.
  2. L’école Hanafite de l’imam Abou Hanifa An-Noù’man Ibn Thabit 80/150 Hégire.
  3. L’école Chafi’ite de l’imam Mohammad Ibn Idriss Abou Abd-Allah Ach-Châfi’i 150/204 Hégire.

L’école Hanbalite de l’Imam Ahmad Ibn Hanbal 164/241 Hégire Hanbalite

faire un don

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua,

accumsan Phasellus nunc tristique leo Lorem id felis commodo justo consequat.